Café

Le saviez-vous?
Le commerce équitable permet aux cultivateurs et cultivatrices de café d’augmenter leur revenu et ainsi subvenir aux besoins de leur famille

Plusieurs producteurs et productrices de café conventionnel ne gagnent pas suffisamment d’argent pour subvenir à leurs besoins de base... Le café est pourtant source de richesse avec un marché mondial d’une valeur de 70.86 milliards $.

80% de la production de café repose sur les petits producteurs. Ne cultivant pas d’assez gros volume pour exporter leur produits directement, les petits producteurs sont souvent contraints de vendre leurs récoltes à des intermédiaires. Pour que cette vente soit rentable, les grains de café doivent avoir été transformés. Or, il leur est bien souvent difficile de bâtir les infrastructures nécessaires pour transformer eux-mêmes leur récolte.
L’organisation des petits producteurs du réseau équitable en coopératives offre plusieurs avantages: un meilleur accès aux marchés internationaux, un pouvoir de négociation accrue et la chance de bâtir des infrastructures communes pour transformer eux-mêmes leur café. Toutes ces mesures permettent à ces personnes de vendre leur café à un meilleur prix.
Le café est le véritable emblème des rapports inégalitaires qui caractérisent le commerce international puisque 80% de la production est exportée des pays en développement vers les pays industrialisés. Les petits producteurs sont d’autant plus vulnérables qu’ils vivent souvent dans des pays où il n’y a aucun filet social pour pallier les imprévus.
Les producteurs et productrices peuvent choisir d’investir la prime équitable dans le développement de leur communauté pour améliorer l’accès à la santé, l’éducation ou encore les infrastructures collectives.
Le marché du café est également caractérisé par la volatilité des prix. Dans ce contexte d’insécurité, il leur est difficile d’établir un budget et de planifier leur avenir.
Grâce au commerce équitable, les petits producteurs peuvent planifier leur avenir puisque l’application d’un prix minimum garanti, et surtout la création de relations commerciales durables, stabilisent leur revenu.
Les producteurs et les productrices de café sont extrêmement vulnérables aux changements climatiques. La hausse des températures a un effet dévastateur sur les récoltes, en plus de favoriser la formation de maladies affectant les caféiers, comme la rouille du café.
Le commerce équitable favorise un développement agricole durable. Organisés en coopératives, les petits producteurs ne sont plus isolés. Ils peuvent se fier à leur organisation pour identifier les problèmes, les ressources et les stratégies nécessaires pour agir ensemble.

Comment produit-on le café?​

  • Il faut quatre ans d’entretien pour que le caféier donne des fruits. Par la suite, il en produira pendant au moins 20 ans.
  • Plusieurs étapes sont nécessaires pour passer du champ à la tasse. Le processus de transformation commence par la cueillette des cerises de café qui, une fois mûres, passent du vert au rouge.
  • Il faut ensuite débarrasser les grains de la pulpe qui les entoure. Cette étape peut prendre plusieurs semaines.
  • Les producteurs et productrices doivent ensuite trier le café vert obtenu. C’est uniquement après le tri que les grains sont prêts à être torréfiés.
Et le consommateur dans tout ça?
  • Le café est la boisson préférée des Canadiennes et Canadiens âgés de plus de 16 ans - il est même préféré à l’eau!
  • Au Canada, ⅔ des adultes savourent au moins une tasse de café par jour, la moyenne étant de 3.2 tasses/jour.
  • Le Canada importe son café de plus de 30 pays en développement.
  • Cette importation a connu une croissance importante au cours de la dernière décennie.
  • L’industrie canadienne du café se chiffre à 6.2 milliards $.

Alors, qu’attendez-vous? Allez vous procurer du café équitable chez un détaillant près de chez vous!

Où acheter du café équitable
Autres produits équitables